Vie locale Voir plus

18 heures d'Arcachon : une course mythique et magique

Depuis 1969, tous les ans au début de l'été, les 18 heures à la voile animent le plan d'eau du Bassin d'Arcachon. Cette régate à nulle autre pareille réunira les 8 et 9 juillet prochains une centaine d'équipages. Parmi les concurrents en lice, l'Arcachonnais Arnaud Boissières, qui a bouclé cette année son 4ème Vendée Globe.

Elle faisait 24 heures lorsque les membres fondateurs du Cercle de Voile d'Arcachon l'ont créée, il y a près de 50 ans. Aujourd'hui, comme son nom l'indique, elle est un peu moins longue. Mais, tout de même, 18 heures à tirer des bords dans le Bassin, ce n'est pas rien !  C'est d'ailleurs ce qui fait tout le sel de cette épreuve qui consiste à enchaîner un maximum de boucles entre le port d'Arcachon et Bélisaire (Cap Ferret) de jour comme de nuit.

Samedi 8 juillet à 15 heures, ils seront une centaine à s'élancer au large de la Jetée Thiers dans une forme de marathon de la voile. Sur l'eau, ce jour-là, comme à l'accoutumée, il y aura des embarcations de toutes tailles, des unités les plus légères aux voiliers de 15 mètres. "Les 18 heures s'adressent à tous les navigateurs, les régatiers les plus affutés comme ceux qui ne courent qu'une fois dans l'année", estime Eric Limouzin, président du Cercle de la Voile d'Arcachon qui organise la course.

Livraison de croissants à bord 

Lorsque la nuit tombera sur les 18 heures, samedi soir, chacun adoptera sa tactique. Le vent tombant en général avec l'obscurité, certains se mettront au mouillage pour ne pas reculer à cause du courant. Ils monteront la garde sur le pont et profiteront de la moindre risée pour redémarrer. D'autres resteront au mouillage jusqu'au jour et profiteront d'une bonne soirée à bord entre amis ! Le petit matin verra les organisateurs de la régate distribuer des croissants à chacun des concurrents (*). Car, c'est aussi ça les 18 heures d'Arcachon : une course d'une grande convivialité. "On tombera sur des navigateurs encore endormis et d'autres, au contraire, à pied d'oeuvre mais tout le monde aura son croissant !" s'amuse Eric Limouzin. 

Les grandes années, celles de bon vent, les plus grosses unités ont fait jusqu'à 12 ou 13 tours de la boucle entre le port d'Arcachon, la jetée de Bélisaire, la jetée Thiers et Le Moulleau. Les plus betits bateaux, eux, se contentent parfois d'une seule boucle. Mais, ce dimanche matin, à 9 heures, peu importe le résultat, la plus grande victoire pour les participants sera tout simplement d'être venu à bout du marathon à la voile d'Arcachon. 

Plus d'infos sur la page Facebook des 18 heures d'Arcachon

A savoir

  • 50 bénévoles participent au bon déroulement de la course.
  • Sur une idée d'Arnaud Boissières, qui participera à la course à bord d'un Melge 32, le sens de la régate a été changé cette année pour être plus technique. Les concurrents navigueront désormais de Thiers vers Bélisaire puis Le Moulleau et enfin le Port.
  • Une régate de voile traditionnelle partira en même temps que les 18 heures d'Arcachon, samedi 8 juillet, 15 heures face à la jetée Thiers. Les embarcations vireront devant Pereire. Spectacle garanti !

 

(*) : croissants offerts par la Mie Câline, partenaire de la course.

 

 

Tags: