Vie locale Voir plus

Denise Wolff avec son frère venu spécialement de Megève.
Sa famille et le Maire d'Arcachon entourent Denise Wolff.

L'Arcachonnaise Denise Wolff fêtait hier ses 100 ans

Denise Wolff, née Dacunha Castelle le 4 janvier 1917 à Bordeaux, a célébré hier son 100ème anniversaire dans sa maison de l'allée Emile Pereire en présence du Maire d'Arcachon.

Denise Wolff vit depuis 1945 à Arcachon. Elle s'y est installée après son mariage avec Georges Wolff, alors jeune médecin, dans la maison qu'elle occupe toujours. C'est dans cette villa que des générations d'Arcachonnais se sont rendus pour être soignés par le "Docteur Wolff". "Votre époux a tant fait pour Arcachon", soulignait hier le Maire de la commune. Il y a dix ans la municipalité avait ainsi décidé de baptiser une rue du nom du médecin de famille aux Abatilles.

"Aujourd'hui, vous atteignez un âge remarquable et c'est pour nous un véritable événement municipal", déclarait hier le Maire d'Arcachon en remettant la médaille de la Ville à la centenaire visiblement émue. "Nous lui avons fait la surprise. Elle ne savait pas que son frère qui habite à Megève et le Maire allaient venir. Cela lui fait tellement plaisir !", confiait sa fille, Christine Wolff.

Quatre enfants nés dans la maison familiale

Georges et Denise Wolff ont eu quatre enfants qui sont tous nés dans la maison familiale de l'allée Pereire. Denise les a élevés tout en soutenant au quotidien son mari à qui elle vouait une admiration sans borne. Chaque fois qu'il rentrait d'une visite à l'extérieur, ses enfants se souviennent qu'elle leur disait  : "Regardez comme il est beau votre père !".

Aujourd'hui, Denise Wolff vit toujours chez elle, avec sa femme de ménage. Ensemble, elles parlent Espagnol. Denise part régulièrement à Paris pour rendre visite à l'une de ses filles. C'est une femme connectée qui joue sur son I Pad et appelle souvent ses petits et arrière-petits-enfants via Skype ! Elle mène une vie active et reste, malgré les épreuves, positive et volontaire. "Elle ne se plaint jamais", témoigne, avec admiration, sa fille Christine.