Les associations Voir plus

Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste
Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste

Pilotaris Arcachonnais, pour la beauté du geste

Force, adresse, endurance… La pelote basque est un sport aussi beau qu’exigeant physiquement. On le pratique à Arcachon depuis 1931, année de création du Pilotaris Arcachonnais. 80 ans plus tard, le club continue de faire vivre la discipline dans notre Ville.

Le jeu le plus rapide au monde ! La pelote basque, lorsqu’elle est propulsée par un grand chistera (grand gant en forme de panier), atteint les 300 km/h. "C’est à la fois très impressionnant à regarder et très sportif à pratiquer", relève Lionel Poirier de Narçay, Co-Président du Pilotaris Arcachonnais.

L’association, qui porte haut les couleurs de la pelote basque à Arcachon, a été créée en 1931. Cette année-là, l’Abbé Anabitarte, professeur de lettres classiques originaire du Pays Basque est muté à Arcachon. Fervent pratiquant de pelote basque, l’Abbé Anabitarte fait construire un premier fronton au collège Saint-Elme où il enseigne, puis il obtient de la municipalité, en 1932, l’édification d’un plus grand fronton dans le parc des Abatilles, à son emplacement actuel.

"L’un des plus beaux frontons de France"

"Nous avons la chance de posséder l’un des plus beaux frontons de France", souligne celui qui co-préside le Pilotaris Arcachonnais avec Alain Cyprès. "On y accueille régulièrement les Finales des Championnats de France de grand chistera". Adossé en 1966 à l’ancien mur, le fronton d’Arcachon a été rénové cette année par la Municipalité. Le sol a été entièrement refait. En outre, le Pilotaris Arcachonnais dispose, depuis 1997, d’un fronton couvert, dit mur à gauche. "Nous possédons des structures extraordinaires pour nous entraîner ! Grâce à cela, nous pouvons jouer toute l’année", se réjouit Lionel Poirier de Narçay.

L’association compte 84 licenciés dont une vingtaine de jeunes gens qui représentent, selon le Co-Président, "l’avenir du club". "Nos cadets ont de bons résultats. Chaque année, les meilleurs parviennent au moins en 8ème de finale des Championnats de France". Mais les novices sont aussi les bienvenus au Pilotaris Arcachonnais ! Quatre bénévoles titulaires du Brevet Fédéral enseignent au sein du club, ainsi qu’un moniteur agréé.

Une grande mixité sociale

Le grand chistera exige une excellente condition physique, une grande adresse et un apprentissage assez exigeant. Il ne peut être pratiqué par tous. En revanche, la paleta ou pala (raquette en bois) est une discipline accessible "de 7 à 77 ans". "Ce qui fait la force de notre club, c’est sa grande mixité en termes d’âges et de milieux sociaux. Chez nous, pêcheurs, commerçants, ostréiculteurs, notaires, médecins et enseignants se mélangent. Et chacun apporte sa pierre à l’édifice".
 

Contact
Pilatoris Arcachonnais
14 Avenue du Parc à Arcachon
Tél : 05 56 83 17 87 ou 06 17 29 49 78 (pour les cours)
Courriel : pilotaris.arcachonnais@orange.fr
Tags: